text-header
Fenetrealu.com, le portail officiel de la menuiserie aluminium en France
CONSTRUCTIONS ENVIRONNEMENTALES

30 constructions qui ont choisi l’aluminium pour une architecture bioclimatique

Revenir à la liste de résultat


Hautes-Alpes

L'architecture bioclimatique d'une maison à ossature bois dans les Hautes-Alpes


Hautes-alpes-1296505881

Type : Logement individuel
Nom du bâtiment : La maison à ossature bois de Pont du Fossé
Localisation : Pont du Fossé (05)
Surface : 480 m² SHON
Architecte : Romuald Marlin
Maître d'ouvrage : M. Sourget
Bureau d'études ou conseil HQE® : Romuald Marlin

Avec sa forme de galet, la maison édifiée par Romuald Marlin à Pont du Fossé, dans les Hautes Alpes, est conçue selon les principes de base de l'architecture bio-climatique. Au nord, une surface tampon protège le bâtiment des vents dominants. Sa façade sud est elle largement ouverte sur le panorama. La toiture est en plan coupé rayonnant vers le nord et vers le sud, de manière à ce que son coefficient de compacité soit au plus près de la sphère terrestre. La forme arrondie de la façade panoramique exposée au sud permet de suivre la courbe du soleil. Ainsi, la chambre des parents à l'étage et la cuisine au rez-de-chaussée sont les premières pièces à recevoir les rayons du soleil. A midi, le soleil inonde le séjour et le coin repas tandis que la terrasse ouest bénéficie du soleil couchant. La vie de la maison est donc rythmée par l'apparition des rayons du soleil.

Les besoins des futurs occupants ont été pris en compte : des grandes chambres pour les enfants avec un coin salle d'eau attenant à chacune, une grande pièce de vie ensoleillée du matin au soir. C'est une maison à faible consommation énergétique, fonctionnelle et facile à vivre.

Romuald Marlin a tenu a suivre les principes de l'architecture bio-climatique dans son éco-conception. La maison est en bois, et les produits naturels ont été utilisés au maximum dans la construction. D'autre part, le chantier fut mené dans un souci environnemental ayant permis de limiter les impacts environnementaux. En ce qui concerne la gestion énergétique, cette maison passive bénéficie d'apports solaires directs (vitrage) et différés (murs capteurs). Une dalle en bois-béton sert de masse intermédiaire entre l'étage et le rez-de-chaussée. Des pergolas végétalisées permettent de gérer les surchauffes en été.

La maison à ossature bois est intégrée de manière harmonieuse dans son environnement : elle s'encastre dans la pente coté nord, avec un garage enterré. Celui-ci sert d'espace tampon. En effet, dans l'architecture bio-climatique, les espaces annexes sont utilisés à l'endroit où l'exposition n'est pas favorable pour protéger les pièces de vie principale.

Toutes les menuiseries extérieures sont en aluminium, à rupture de pont thermique. Le souhait des propriétaires était une maison à ossature bois à « entretien zéro ». Sept ans après sa livraison, le pari est tenu et les occupants sont satisfaits. L'aluminium a donc été choisi pour la simplicité de son entretien et sa durabilité. Autre impératif, les couleurs des menuiseries ne devaient pas s'altérer avec le temps. Là encore, l'aluminium a bien répondu à ce critère, la teinte bleu foncé des menuiseries est restée indemne, sept ans plus tard.

L'aluminium permet de réaliser des menuiseries légères et fines, mais robustes. Les profils ont été directement vissés sur le bois, ils sont très discrets et s'insèrent bien dans ce projet éco-conçu.